Carte des épaves

Les romains sillonnaient le littoral raphaëlois dès le plus Haut-Empire. Comme chez les grecs auparavant leurs navires étaient chargés de cargaisons de vaisselles, de denrées (céréales) de salaisons (viande ou poissons conservés dans le sel) de vin, d’huile, mais aussi de matériaux de construction. Les marins suivaient des itinéraires côtiers semés de récifs et d’écueils, qui causaient leurs naufrages.

Ainsi, au Dramont, plus d’une dizaine d’épaves ont été fouillées ces dernières années. Pour les distinguer, les archéologues les identifient par des lettres : Dramont A, B… jusqu'à la lettre J aujourd’hui.

Le haut-fond de la Chrétienne, désormais indiqué par une balise cardinale sud, est le sanctuaire de treize sites archéologiques.

Télécharger la carte des épaves

Les vestiges exhumés des profondeurs sont exposés au musée archéologique municipal. On y découvre quantité d’amphores, des canons du XVIIIème siècle, qui voisinent avec les premiers scaphandres utilisés pour retrouver cet exceptionnel héritage.

Pour en savoir plus, rendez-vous au Musée Archéologique Municipal et Eglise Médiévale de Saint-Raphaël, Parvis de la vieille église, rue des templiers

OFFICE DE TOURISME

99 Quai Albert 1er
83700 Saint-Raphaël
  • +33(0)4 94 19 52 52
  • information@saint-raphael.com

    ESTEREL CÔTE D'AZUR

    Réserver en direct votre hébergement, séjour, loisir, week-end thématique...

    + info